Suppression de la taxe d’habitation : attention danger

Le Président Macron a promis d’exonérer 80% des Français de la taxe d’habitation (TH). Derrière cette promesse a priori séduisante pour le porte-monnaie se cachent des conséquences funestes pour les services publics locaux. Chaque année à Avon, les recettes de TH s’élèvent à environ 3,8 millions d’euros. Autant d’argent en moins pour nos écoles, la réfection des routes, le centre de loisirs, le portage des repas des personnes âgées, les subventions aux associations… Pour la taxe d’habitation comme pour le reste, il est fort peu probable que l’Etat tienne ses engagements de compensation 

Il est vrai que la taxe d’habitation est injuste. Elle n’est pas progressive. Et les valeurs locatives (datant de 1970) qui permettent son calcul sont obsolètes. Le vrai courage politique consisterait justement à réformer profondément la fiscalité locale pour la rendre plus juste. 

La promesse du Président s’inscrit, hélas, dans une continuité désastreuse,celle de la baisse drastique des ressources des collectivités. Au sein du Conseil municipal, nous sommes malheureusement les seuls à le dénoncer. Et ce, quelle que soit la couleur politique du gouvernement. La mission d’un élu est de défendre l’intérêt général, pas de servir ses propres intérêts. C’est pourquoi, notre seule ambition est de défendre Avon et ses ressources pour continuer à vous offrir un cadre de vie et des services de qualité.

Jardin pédagogique : un projet d’Avon Autrement

Le 27 août 2017, jour de la Saint-Fiacre, a été inauguré le Jardin pédagogique situé au croisement des rues Clémenceau et Vallée de Changis.

Cette réalisation est directement issue du programme d’Avon Autrement repris par la majorité municipale.

Nous nous réjouissons de la création de ce jardin pédagogique sur un des derniers terrains maraichers d’Avon.

Rappelons tout de même que Madame Nouhaud et son équipe prévoyaient initialement de bétonner ce jardin pour y réaliser un parking. Le compte-rendu de la Commission Travaux du 29 septembre 2014 en apporte la preuve :

Avon Autrement tient à adresser un immense merci aux associations patrimoniales et maraîchères qui vont faire vivre ce lieu, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Un merci particulier à Paroles de Maraichers, association présidée par Guillaume Goy qui est également élu Avon Autrement. Son engagement sans faille en faveur de l’identité maraichère d’Avon force le respect.

Rythmes scolaires : pourquoi tant de précipitation ?

Le risque de pagaille à la rentrée est réel. En effet, dès septembre prochain, la semaine d’école passera de 4,5 jours à 4 jours.

Cela a été permis par un récent décret signé par le Gouvernement.

Mais si de nombreux parents sont favorables au principe du retour à la semaine de 4 jours, pourquoi le faire dans la précipitation dès septembre 2017, moins de 2 mois avant la rentrée scolaire ?

Comment vont faire les parents d’élèves pour négocier des changements d’horaires éventuels avec leurs employeurs en plein été ?

Comment les familles vont-elles pouvoir s’organiser d’ici la rentrée ?

Comment peut-on se séparer d’autant d’animateurs au dernier moment sans créer des situations sociales compliquées ?

Lors du Conseil consultatif de la vie scolaire du 4 juillet, les parents d’élèves élus ont dénoncé cette situation et demandé à juste raison le retour de la semaine de 4 jours pour la rentrée scolaire de septembre 2018. Madame Nouhaud a balayé d’un revers de main leur demande. Nous passerons d’ailleurs ici la manière irrespectueuse dont le Maire a usé pour répondre aux parents d’élèves…

La raison de tout ceci est simple. Madame le Maire l’a d’ailleurs reconnu en commission scolarité du 19 juin dernier : elle veut faire des économies, et vite ! Quels qu’en soient les impacts et les complications pour les familles.

Une fois de plus, la majorité municipale détermine ses choix au regard d’éléments financiers au détriment du bon sens et de l’intérêt des familles.

La méthode utilisée est absolument scandaleuse. Madame Nouhaud se faisait l’apôtre de la concertation. Les faits, eux, sont bien loin des discours.

Les parents d’élèves ne demandent pas la Lune. Ils veulent légitimement participer aux choix de l’organisation des temps périscolaires et à ne plus être mis devant le fait accompli.

Dimitri BANDINI a pu, à plusieurs reprises, leur rappeler le soutien d’Avon Autrement à leurs démarches et à leurs revendications légitimes.

Avon Autrement continuera de réclamer de vrais moyens pour l’éducation dans notre ville et la réelle prise en compte de la voix des parents d’élèves.

Baisse du soutien financier à la carte Imagine R

Soutien financier à la carte Imagine R : continuons à aider toutes les familles du territoire !

Dimitri Bandini et Roseline Sarkissian se félicitent que la politique d’aide financière aux transports publics collectifs en faveur des lycéens du territoire soit désormais appliquée à l’échelle de la nouvelle communauté d’agglomération.

« Cette aide, appliquée auparavant uniquement dans la Communauté de communes du Pays de Fontainebleau, va désormais bénéficier à toutes les familles de la nouvelle intercommunalité élargie et donc à celles qui précédemment n’y avaient pas accès. C’est une excellente nouvelle qu’il convient de saluer. »

Ils regrettent toutefois que le Président et sa majorité aient fait le choix de diminuer le montant alloué, passant ainsi de 100 à 70€.

 « Cette baisse de 30 euros n’est pas une bonne décision. Nous considérons cette politique d’appui aux familles comme prioritaire en particulier dans le contexte de suppressions des aides par le Conseil départemental. A ce titre, nous demandons sa revalorisation à la faveur d’une décision modificative du budget. »

Dans un territoire contrasté urbain et rural, où les transports pèsent lourdement sur le budget des familles, Roseline Sarkissian et Dimitri Bandini considèrent comme indispensable de poursuivre ce dispositif d’aide à la mobilité.

Incendie au Centre commercial de la Butte Montceau

Ce lundi 3 juillet au matin, vers 3h00, un incendie s’est déclaré au Centre commercial de la Butte Montceau, se propageant dans plusieurs commerces.

Les élus d’Avon Autrement expriment leur profonde tristesse et adressent leur total soutien aux commerçants et habitants de la Butte Montceau.

Sachons raison garder et attendons les conclusions de l’enquête qui devra faire toute la lumière sur ce drame.

Depuis plusieurs mois, Avon Autrement alerte régulièrement la Municipalité de la recrudescence d’incendies à Avon.

Projet de médiathèque : un nouvel exemple de mauvaise gestion

5 millions d’euros ! C’est la somme prévue par la majorité municipale pour la construction d’une médiathèque dont la livraison est prévue opportunément juste avant les prochaines élections municipales.

Ce projet sera ainsi payé à 100% par les Avonnais alors que la Communauté d’Agglomération du Pays de Fontainebleau dispose désormais de la compétence en matière de construction et de gestion des équipements culturels. Dans un contexte de mutualisation des moyens, cette décision va à l’encontre de la bonne gestion de l’argent public.

Bien que partiellement subventionnée (par de l’argent public là aussi et donc nos impôts), Madame Nouhaud oublie de préciser le coût que la Ville devra supporter demain en frais de fonctionnement pour cet équipement strictement communal. Personne n’est dupe : ce sont vos impôts (certainement revus à la hausse) qui permettront d’en assurer la pérennité !

La nouvelle gouvernance de la Communauté d’Agglomération aurait certainement pu permettre de porter un projet de médiathèque intercommunale beaucoup plus ambitieux, à la hauteur de notre territoire.

Madame Nouhaud préfère jouer solo, au détriment des finances communales et illustrant par la même occasion la perte d’influence d’Avon dans le débat intercommunal.

La Butte Montceau mérite mieux

Les esprits malintentionnés nous reprochent d’évoquer les difficultés rencontrées récemment à la Butte Montceau. Or, c’est parce que nous aimons ce quartier et ses habitants que nous souhaitons mieux pour eux. Dimitri Bandini est un enfant de la Butte. Lucie Pamart-Alves y habite encore. Guillaume Goy et son association y ont organisé des parcours découverte.

Plus d’un quart des Avonnais réside à la Butte Montceau. Alors qu’il fut un quartier vivant et de mixité, il semble qu’il soit désormais abandonné à son sort par la Mairie. Les locataires des logements de la SEM paient des loyers très chers, trop chers. La vidéosurveillance au centre commercial n’a fait que déplacer la délinquance notamment dans les cages d’escalier. Le bureau de Poste risque fortement de fermer. Les problèmes de bus entre la Butte et Fontainebleau importunent les usagers. Les véhicules des résidents aux abords du lycée sont dégradés.

Avon est riche de la diversité de ses quartiers. A la Butte Montceau comme dans toute la ville, répondre aux besoins quotidiens des Avonnais est notre seule priorité : tranquillité publique, scolarité et périscolaire, petite enfance, soutien aux personnes âgées, transports publics, accès à la culture et au sport pour tous. Vous pouvez compter sur nous !

La majorité municipale est en perdition

Le Conseil municipal du 17 janvier a été le théâtre d’un énième règlement de compte entre les équipes de Mesdames Rucheton et Nouhaud, dévoilant publiquement le sectarisme et l’hypocrisie qui président au fonctionnement de la majorité depuis bientôt trois ans.

Le mensonge, la manipulation des informations et le reniement des engagements sont devenus des méthodes permanentes de travail. La désillusion est réelle au sein de la majorité. Les démissions ont d’ailleurs commencé. Le malaise a également gagné le personnel communal.

De toute évidence, cette situation conduit à s’interroger sur la capacité du Maire à conduire l’action municipale dans la sérénité et la clairvoyance.

En 2014, Mesdames Nouhaud et Rucheton obtenaient chacune environ 20% des voix au premier tour des élections municipales. Madame Nouhaud a finalement été élue maire de justesse grâce à une alliance opportuniste avec Madame Rucheton. En perdant le soutien de cette dernière, la légitimité de Madame Nouhaud à la fonction de Maire d’Avon est clairement remise en cause.

Ainsi, si la majorité municipale a véritablement le souci du respect de la démocratie, elle doit revenir devant les électeurs.

Avon et les Avonnais méritent mieux que ce spectacle pitoyable.

Avon Autrement rappelle sa disponibilité pour travailler avec tous ceux qui le souhaiteront, sur la base d’un dialogue constructif et respectueux des différences de chacun.

Actes de délinquance : le silence de la Municipalité est inacceptable

Depuis plusieurs mois chacun peut constater une hausse des actes de délinquance et de criminalité sur notre commune.

Ces derniers jours, plusieurs véhicules ont encore été brulés à la Butte Montceau, rue de la République ou encore à la résidence du Val Vert rue Jacques Durand.

Le trafic de drogue se développe à la vue et au su de tout le monde dans certains quartiers, pourrissant la vie quotidienne des habitants.

A l’évidence, ces faits ne sont pas des fantasmes de l’opposition municipale, ni des actes isolés.

N’en déplaise à Madame Nouhaud et à son équipe, cette délinquance est bien la conséquence de l’absence totale de politique de tranquillité publique. Pire, Madame Nouhaud préfère laisser ces questions sous le tapis pour ne pas être dérangée dans sa campagne d’enfumage pour la Présidence de l’Agglomération.

Les élus d’Avon Autrement sont inquiets de voir des quartiers de la ville changer et sombrer plus encore dans la délinquance.

La mise en place de « citoyens vigilants » anonymes, véritables shérifs de quartier, ne sert à rien. L’installation de la vidéosurveillance de manière découpée à travers la ville non plus.

Pour Avon Autrement, la sécurité des Avonnais ne se divise pas. Elle doit s’appuyer sur les agents de police nationale et municipale qui doivent pouvoir assurer correctement leurs missions.

Ainsi, Avon Autrement réclame notamment :

  • La mise en place d’une politique globale de sécurité à travers la ville après la réalisation d’un audit sécuritaire avec les services de l’Etat,
  • Le soutien aux forces de police municipale leur permettant, par des moyens humains et matériels accrus, d’assurer des rondes nocturnes et diurnes plus nombreuses.

Tribune d’Avon Autrement dans le journal municipal de janvier 2017

Quel manque de discernement !

Bonne année 2017 ! Qu’elle soit riche en réussite et grands bonheurs pour vous et ceux qui vous sont chers. Souhaitons également un changement dans la conduite des affaires municipales et communautaires pour répondre enfin aux préoccupations réelles des Avonnais.

2017 marque aussi la naissance de la Communauté d’Agglomération. A l’heure où nous rédigeons ces lignes, l’élection de la Présidence n’a pas encore eu lieu. Reniant ses engagements sur le non-cumul des mandats, Madame Nouhaud a présenté sa candidature.

Sans aucune vision du territoire communautaire, cette décision n’est guidée que par l’ambition et les règlements de comptes au sein de la droite locale. Les Avonnais n’ont rien à espérer de cette candidature ni des autres déjà déclarées. Pourquoi Madame Nouhaud ne s’engage-t-elle pas davantage dans son mandat de Maire au service des Avonnais avant de briguer d’autres fonctions ?

Depuis 2014, en raison de l’incompétence et du « laisser-faire » de la nouvelle majorité municipale, l’influence d’Avon a reculé. Une candidature désespérée à la Présidence de l’Agglomération ne changera pas cet état de fait. Comme le disait La Bruyère, « après l’esprit de discernement, ce qu’il y a au monde de plus rare, ce sont les diamants et les perles ».